Un nouveau projet informatique pour la CNSS

C’est l’objet du Schéma Directeur Informatique (SDI), à portée de 3 ans (2016-2018), dont les Rapports définitifs ont été rendus le mois dernier par le cabinet en charge de l’étude. Les résultats attendus étaient :

- les axes stratégiques de développement du système d’information ;
- les choix de technologies informatiques à intégrer au système de gestion de l’institution ;
- l’organigramme du service informatique et les compétences à développer ;
- les instances de réalisation et de suivi de la mise en œuvre des recommandations ;
- le plan de formation des informaticiens, des décideurs et autres utilisateurs ;
- le plan d’actions et les coûts de mise en œuvre du schéma directeur. .

L’on retiendra que les recommandations formulées par le Schéma Directeur visent à :

- bâtir un système d’information de gestion digne du nom, c’est-à-dire ;
- couvrant toutes les activités afférentes aux missions de gestion du régime,
- intégré, par rapport à toutes ses composantes (métiers, supports, pilotage),
- au service des utilisateurs et ouvert sur son environnement, .

Management général et gouvernance informatique:

• développer un système d’information de pilotage
• finaliser la mise en place des manuels de procédures
• mettre en place un comité informatique reconnu
• définir les politiques et plans informatiques indispensables
• concrétiser la « démarche qualité » envisagée par le projet d’entreprise
• poursuivre la modernisation des paiements, en vue de réduire le poids des espèces .



Caractéristiques générales du système d’information métier et support futur:

système d’information paramétrable et adaptable aux évolutions • un système d’information fiable et suffisamment sécurisé • un système d’information parfaitement et totalement intégré • un système d’information ouvert sur l’environnement extérieur, à travers les NTIC • un système d’information qui dématérialise et dépersonnalise l’information • un système d’information exhaustif (conforme aux besoins du moment et à venir) .

Architecture fonctionnelle et composantes du système d’information cible à quatre niveaux et une architecture applicative conséquente ;

1er niveau : le métier (recouvrement, carrières assurés, prestations, action sanitaire et sociale), avec ;

» une application métier intégrée, unique, mais, modulaire ; » incluant le suivi des traitements (workflow), la gestion des réclamations et le contrôle biométrique ;
2ème niveau : le support (ressources humaines, moyens généraux, finances, informatique, etc.), avec ;
» un progiciel de gestion intégré (PGI ou ERP), interfaçable avec le métier ;
» un progiciel de gestion du parc informatique ;
3ème niveau : le pilotage (études, contrôle, tableaux de bord, communication, contentieux, etc.), avec ;
» un progiciel d’informatique décisionnelle (business intelligence, BI)
» un progiciel de messagerie, à la fois écrite (mail, SMS) et vocale (type VoIP/ToIP[1]) ;
» un site Internet (qui est déjà en construction) ;
4ème niveau : la gestion des dossiers et pièces justificatives (ensemble des activités) ;
» progiciel de gestion électronique de documents (GED) ;
» un progiciel de gestion du courrier (entrant, sortant, interne), couplé avec la GED ; .